Archives par mot-clé : mis-en-avant

Et la mer s’est mise à brûler

Vendredi 15 octobre 20h

Happy Spectacle (extrait du spectacle et tapas) – Cie Una – Artistes en résidenceGRATUIT

Après une résidence à l’Espace Germinal, la compagnie UNA propose de vous ouvrir les coulisses de leur création afin de reccueillir vos ressentis. En avant-première, venez découvrir une étape de travail de leur création en cours puis échanger avec les artistes autour d’un happy hour convivial.

Et la mer s’est mise à brûler est une fiction acrobatique et cinéma-graphique contant l’histoire de demi-frères qui se rencontrent pour la première fois aux funérailles de leur père, disparu en mer.
S’inspirant des contes fantastiques, cette pièce de cirque de récit questionne le lien fraternel, le deuil et l’écueil de la virilité à un âge où l’on verrouille ses peurs, son cœur et ses émotions.

Mise en scène Valia Beauvieux ; Auteur Pierre Le Gall ; Interprète Guillaume Blanc; Michaël Hottier ; Assistante direction acteurs Fiona Chauvin ; Scènographie et création lumière Maïwenn Cozic ; Création sonore Philippe Pérrin ; Regard complice Olivier Letellier

(V)îvre

Samedi 13 novembre 20h30 et Dimanche 14 novembre 16h

Cheptel Aleïkoum & Circa Tsuïca – 1h30 – Sous chapiteau Tarif A

SPECTACLE HORS-LES-MURS A MITRY MORY

Spectacle en collaboration avec les villes de Mitry-Mory, Villeparisis, Gonesse et l’Espace Germinal.

Du cirque joyeux, festif, musical et collectif !

Sous le chapiteau, on est accueilli à bras ouverts par douze acrobates-musiciens ! (V)îvre est un spectacle dans lequel on va pouvoir participer, pour mieux rire et s’émerveiller.
La spécialité de ces artistes, en plus de la musique, c’est le vélo acrobatique : on les regarde enchaîner les figures, les portés et les mélodies avec une joie et une ivresse communicative. D’une scène à une autre, on est bringuebalé dans tous les sens avec des vélos qui sortent de partout, des séquences hilarantes ou de domptage de vélo. Une fanfare-cirque à l’énergie communicative. Vivons !

Vous voulez participer au spectacle ? Il suffit d’avoir envie de faire de la musique ! Pas de soucis, contactez-nous au 01 34 72 88 41 ou mediation@espacegerminal.fr

Artistes Franck Bodin, Guillaume Dutrieux, Olivier Pasquet, Lola Renard, Thomas Reudet, Charlotte Rigaut, Rémi Sciuto, Matthias Penaud, Maxime Mestre, Cécile Berthomier, Anja Eberhart ; Mise en scène Christian Lucas ; Création musicale Guillaume Dutrieux, Rémi Sciuto ; Régie générale Cédric Malan ; Création et régie lumière Jean Ceunebrouck ; Création son Timothée Langlois ; Création costume Laura Guillot avec l’aide de Marion Boire ; Régisseur son Stéphane Mara ; Construction, scénographie Armand Barbet

Palpite

Mercredi 17 novembre 15h

La Balbutie – 50 mn – 8 ans Création 2021Tarif B

Et si la mémoire se visitait comme une ville en chantier ?

Deux personnages tombent dans un trou de mémoire, celui de Madeleine T, dont elles tentent de reconstituer les éboulis, les strates et les accidents. Car Madeleine T. refuse obstinément de quitter son quartier d’enfance, sa mémoire vacillante est habitée de pelleteuses qui creusent et superposent ses souvenirs.
Les deux interprètes rencontrent, incarnent et enchantent une galerie de personnages, recomposant peu à peu une vie qui fait corps avec ses murs. Mémoire et architecture dialoguent ainsi en un joyeux théâtre de voix et d’objets, d’ombres et d’apparitions, où palpite le choeur des habitants de passage.

Spectacle accompagné d’un atelier Germi’family. Plus de renseignements ici.

Sur une idée originale de Juliette Plihon ; Conception et interprétation Christine Moreau et Juliette Plihon ; Mise en scène Elena Bosco Scénographie Claire Tavernier ; Création sonore Christine Moreau ; Création lumières Caroline Nguyen ; Costumes Marleen Rocher

Le Puits

Vendredi 26 novembre 20h30

Cie Jupon – Cirque dès 9 ans – 55mnTarif A

Un huis clos réaliste, symbolique et fantasmagorique de haute voltige.

C’est le bout d’un corridor étrange, posé là, quelque part entre ciel et terre, dans un lieu hors du temps et de l’espace. On ne sait pas comment on est arrivé là et il va falloir sans doute apprendre à en sortir.
Entre jeux de lumière et ambiances sonores, une paroi lisse de 5 m de haut s’élève devant quatre personnages qui se rencontrent et vivent, au gré de leurs solitudes et de leurs rêveries. Tous en quête d’un ailleurs, ils vont se chercher et s’organiser face à l’espace, face à eux-mêmes, face aux autres. Ensemble, ils sondent leurs murailles personnelles et collectives, ces édifices de peurs et d’illusions, pour puiser en eux-mêmes le courage d’agir et le chemin de l’évasion.

Écriture et mise en scène Julien Scholl Dramaturgie Julien Scholl, Laurent Ziserman, Anne Vaglio ; Avec Colline Caen (cadre aérien, comédienne) Nelson Caillard (acrobate) Serge Lazar (cadre aérien, comédien) Florence Peyrard (contorsionniste) ; Régisseur général – lumière David Löchen ou Jérémie Alexandre ; Régisseur son Bertrand Schacre ; Création lumière Anne Vaglio, Julien Scholl ; Création sonore Matthieu Tomi ; Création et réalisation du décor Jérôme Pont, Julien Scholl, Jean-Christophe Caumes ; Création costumes Élisabeth Cerqueira, Céline Frémont ; Chargée de diffusion Acolytes / Cécile Bellan

Production déléguée Le Théâtre de Rungis ; Avec l’aide du Ministère de la Culture et de la Communication au titre de l’aide nationale à la création pour les arts du cirque (DGCA/DRAC Île-de-France) / de la DRAC Bretagne / du Ministère de la Culture et de la Communication au titre de l’aide au projet / de la Région Île-de-France / des départements du Val-de-Marne et du Val-d’Oise au titre de l’aide à la création / de la DRAC Île-de-France dans le cadre de l’Été culturel ; Coproductions et résidences Carré Magique – Pôle national cirque en Bretagne / CirquÉvolution – Réseau de soutien au cirque contemporain / Théâtre ONYX – scène conventionnée d’intérêt national / Les Scènes du Jura – scène nationale / Le Théâtre de Rungis / Ay-roop – Scène de territoire pour les arts de la piste / Les Bords de Scènes – Grand-Orly Seine Bièvre ; Archaos Pôle National Cirque / CIRCa, Pôle National Cirque, Auch Gers Occitanie ; Résidences, soutiens et remerciements Theater Op de Markt, Neerpelt (Be) / Espace Gérard Philipe, Saint-André-les-Vergers / Centre de Création Artistique et Technique Nil Obstrat, Saint-Ouen-l’Aumône / Espace Germinal, Fosses / Mairie de Goussainville

Itmahrag

Vendredi 3 décembre 20h30

Cie Olivier Dubois – Danse dès 15 ans – 1h30Tarif 15€ / 11€ / 8€

Événement Escales Danse. En collaboration avec les villes de Saint Ouen L’Aumône, Eaubonne, Goussainville, Garges-lès-Gonesse, Gonesse, Mitry-Mory et Points communs à Cergy, Théâtre Paul Eluard à Bezons, Centre des arts à Enghien les bains, Espace Germinal à Fosses.

Retenez votre souffle

Le chorégraphe Olivier Dubois, qui réside depuis de nombreuses années en Egypte, nous plonge au cœur du Mahraganat. Plus connue sous le nom d’électro chaâbi, cette musique qui inonde le Moyen-Orient associe rythme techno très puissant et voix auto-tunées. Ainsi, des fêtes branchées aux mariages de quartiers, le Mahraganat est le corps et la voix d’une jeunesse égyptienne.

Découvrez cinq performeurs et trois jeunes musiciens qui se jettent à corps perdus dans une danse incendiaire. Selon les mots du chorégraphe, cette danse « vous fait rougir le sang, effraie tout autant, brûle souvent et toujours vous réchauffe ». Itmahrag comme haut-parleur du quotidien, du futur … de notre futur.

Direction artistique et chorégraphie Olivier Dubois ; Danseurs Mohamed Toto, Moustafa Jimmy, Mohand Qader, Ali Abdelfattah; Khaled Flash ; Musiciens et chanteurs Ali el Captain , Ibrahim X, Shobra Elgeneral ; Directeur musical François Caffenne ; Compositeur François Caffenne, Ali elCaptin ; Assistant artistique Cyril Accorsi ; Régie générale François Michaudel ; Lumières Emmanuel Gary ; Scénographie Paf atelier & Olivier Dubois

Production COD – Compagnie Olivier Dubois ; Itmahrag est un projet mis en oeuvre en collaboration avec B’Sarya for arts en Égypte ; Coproductions cod Le CentQuatre-Paris / Chaillot Théâtre national de la Danse / Biennale de la danse de Lyon 2020 / Théâtre Paul Eluard (TPE) de Bezons, scène conventionnée d’intérêt national « Art et Création » danse / Escales Danse, scène conventionnée d’intérêt national « Art etTerritoire » danse / Maison de la Culture d’Amiens Pôle européen de création et de production / Théâtre de Nîmes scène conventionnée d’intérêt national Danse contemporaine / Les Halles de Schaerbeek / JuliDans Amsterdam Festival / RomaEuropa Festival / La Filature, Scène nationale de Mulhouse / Scène conventionnée de Limoges ; Soutien D-CAF Orient production partenariat Institut du Monde Arabe ; Coproductions B’sarya for arts : La phase de formation a été cofinancée par L’Union Européenne en collaboration avec EUNIC.Avec le soutien de l’Institut Français à Paris ; Olivier Dubois est artiste associé au CENTQUATRE-PARIS. ; La Compagnie Olivier Dubois reçoit le soutien du Ministère de la culture – Direction générale de la création artistique – délégation à la danse ; Olivier Dubois est artiste associé au Théâtre Paul Eluard (TPE) de Bezons, scène conventionnée d’intérêt national « Art et Création » danse ainsi que duThéâtre de Nîmes – scène conventionnée d’intérêt national Danse contemporaine.

Désobéir

Mardi 7 décembre 20h30

Cie Les Cambrioleurs – 1h20 – dès 12 ans – Tarif C

En partenariat avec le PIVO, Théâtre en territoire – Scène conventionnée d’intérêt national. Dans le cadre du Festival théâtral du Val d’Oise.

Une pièce bluffante.

Le pas guerrier, la tête haute, quatre jeunes femmes entrent en scène comme si elles partaient au combat. Entre fidélité et refus du poids de l’héritage, cette pièce sonde les rêves et les révoltes des jeunes femmes d’aujourd’hui. Comment empoigner leurs vies, dans un monde où il faut lutter pour tracer sa route? Quatre femmes de moins de 25 ans ont participé à l’élaboration du spectacle en apportant chacune sa propre histoire et, à travers elle, celle de ses parents.

Conception et mise en scène Julie Berès, Avec Lou-Adriana Bouziouane, Charmine Fariborzi, Hatice Ozer et Séphora Pondi; Texte Julie Berès, Kevin Keiss, avec la participation Alice Zeniter; Dramaturgie Kevin Keiss; Travail sur le corps Jessica Noita; Scénographie Marc Lainé, Stephan Zimmerli; Création sonore David Segalen; Création lumière Laïs Foulc; Création vidéo Christian ArchambeauCostumesElisabeth Cerqueira

La mécanique du hasard

Jeudi 16 décembre 20h30

Théâtre du Phare / Olivier Letellier – Théâtre dès 9 ans – Tarif A

Une rocambolesque histoire de transmission inter-générationelle.

Stanley Yelnats a le sentiment d’être maudit. Il est vrai qu’il a le chic pour se retrouver « au mauvais endroit au mauvais moment ». Résultat : il creuse des trous, tous les jours, dans un camp de redressement pour adolescents au milieu du désert texan. Ça commence comme un western mais bientôt ce sont des histoires familiales qu’il déterre …
Dans un espace aussi nu qu’une page blanche, le récit est porté par deux comédiens qui nous entraînent à travers les lieux et les époques en incarnant à peine les personnages. Une puissante histoire d’amitié́ entre ados sur fond de légende héréditaire.

Adaptation Catherine Verlaguet; Mise en scène Olivier Letellier; Interprétation Fiona Chauvin en alternance avec Axelle Lerouge et Guillaume Fafiotte en alternance avec Loïc Renard ; Collaboration à la mise en scène Jonathan Salmon; Assistance à la mise en scène Valia Beauvieux; Création lumière Sébastien Revel; Création sonore Antoine Prost; Scénographie et régie générale de tournée Colas Reydellet; Régie générale de tournée Colas Reydellet, Sébastien Revel,   Jean-Christophe Planchenault,  Arthur Michel ( en alternance) ; Costumes Nadia Leon

Bagarre

Vendredi 21 janvier 20h30

Cie LOBA / Annabelle Sergent – Théâtre dès 5 ans – 40mn – Tarif A

L’art de la castagne !

Rien de tel qu’une bonne baston pour se remettre les idées en place. Dans la bagarre, on se cherche et on se trouve, on dissimule sa peur d’avoir peur, on se crêpe le chignon pour éviter d’avoir à se faire la guerre… bref, on vit sa vie d’enfant. On ne sait jamais vraiment qui a commencé, ni pourquoi. Avouons-le, il y a un plaisir intense à la bagarre. Avec ses codes, ses limites, sa possibilité de construction ou de destruction et les vastes champs imaginaires dans lesquels elle nous invite…
Bagarre, c’est l’histoire de Mouche, championne du monde de bagarre, une fille qui découvre un jour la joie de se bagarrer sous l’œil espiègle de sa Tata Moisie : de la magie des gants de boxe aux costumes de super héro.ïne.s… Un retour aux sources de l’enfance et à sa fantaisie débridée.

Ecriture Karin Serres ; Conception et mise en scène Annabelle Sergent ; Collaboration artistique Christophe Gravouil ; Interprétation Marion Solange-Malenfant ; Création lumière François Poppe ; Création sonore Oolithe [Régis Raimbault et Jeannick Launay] ; Regard chorégraphique Bastien Lefèvre ; Regard scénographique Olivier Droux ; Conseiller technique à la scénographie Pierre Airault ; Costume Anne-Claire Ricordeau ; Régie générale Régis Raimbault

Titus

Semaine du 17 janvier

Cie LOBA / Annabelle Sergent – Théâtre Hors-les-murs dans les écoles dès 5 ans – 18 mn

Dans l’ombre de la championne de la bagarre.

En écho au spectacle Bagarre, Karin Serres déplie l’histoire du frère de Mouche, la championne de bagarre. Titus aime compter les oiseaux, envoyer promener sa sœur et jouer à la bagarre avec Tinko, son meilleur copain. Mais un jour, Titus tape trop fort… Entre culpabilité et imagination débordante, son quotidien se retrouve chamboulé.

Ecriture Karin Serres ; Regard extérieur Annabelle Sergent ; Interprétation Benoît Seguin ; Production La Compagnie LOBA

Nathan Longtemps

Semaine du 13 décembre

Théâtre du Phare – Théâtre Cirque Hors-les-murs

« L’oubli est parfois aussi important que la mémoire » Yves Navarre.

Nathan a une mère qui oublie les choses et qui s’endort souvent. Au supermarché elle oublie le sac de courses et s’endort la tête dans les citrons, à la piscine elle oublie sa serviette et ronfle sous les douches, ça lui ai déjà arrivé même de mettre son pantalon à l’envers et de se coucher dans les chaussures de
Nathan. Un jour, elle oublie Nathan à l’école. Il est le dernier enfant qui reste accompagné du directeur. Nathan n’aime pas le directeur et il n’aime pas être le dernier non plus.

Nathan c’est le premier normalement, le premier à courir, le premier à se réveiller de la sieste, le premier à qui l’on fait des bisous. Peut-être que Nathan est le dernier parce qu’il n’est plus important pour sa maman et ça commence à lui faire peur…

Texte Antonio Carmona ; Mise en scène Olivier Letellier ; Interprétation Maud Bouchat et Danilo Alvino ; Collaboration artistique Jérôme Fauvel ; Assistanat Matteo Prosperi ; Création lumières, scénographie Colas Reydellet ; Assistanat Isa Haffid ; Création sonore Antoine Prost ; Costumes Augustin Rolland