Archives par mot-clé : mis-en-avant

Bagarre

Vendredi 21 janvier 20h30

Cie LOBA / Annabelle Sergent – Théâtre dès 5 ans – 40mn – Tarif A

L’art de la castagne !

Rien de tel qu’une bonne baston pour se remettre les idées en place. Dans la bagarre, on se cherche et on se trouve, on dissimule sa peur d’avoir peur, on se crêpe le chignon pour éviter d’avoir à se faire la guerre… bref, on vit sa vie d’enfant. On ne sait jamais vraiment qui a commencé, ni pourquoi. Avouons-le, il y a un plaisir intense à la bagarre. Avec ses codes, ses limites, sa possibilité de construction ou de destruction et les vastes champs imaginaires dans lesquels elle nous invite…
Bagarre, c’est l’histoire de Mouche, championne du monde de bagarre, une fille qui découvre un jour la joie de se bagarrer sous l’œil espiègle de sa Tata Moisie : de la magie des gants de boxe aux costumes de super héro.ïne.s… Un retour aux sources de l’enfance et à sa fantaisie débridée.

Ecriture Karin Serres ; Conception et mise en scène Annabelle Sergent ; Collaboration artistique Christophe Gravouil ; Interprétation Marion Solange-Malenfant ; Création lumière François Poppe ; Création sonore Oolithe [Régis Raimbault et Jeannick Launay] ; Regard chorégraphique Bastien Lefèvre ; Regard scénographique Olivier Droux ; Conseiller technique à la scénographie Pierre Airault ; Costume Anne-Claire Ricordeau ; Régie générale Régis Raimbault

Titus

Semaine du 17 janvier

Cie LOBA / Annabelle Sergent – Théâtre Hors-les-murs dans les écoles dès 5 ans – 18 mn

Dans l’ombre de la championne de la bagarre.

En écho au spectacle Bagarre, Karin Serres déplie l’histoire du frère de Mouche, la championne de bagarre. Titus aime compter les oiseaux, envoyer promener sa sœur et jouer à la bagarre avec Tinko, son meilleur copain. Mais un jour, Titus tape trop fort… Entre culpabilité et imagination débordante, son quotidien se retrouve chamboulé.

Ecriture Karin Serres ; Regard extérieur Annabelle Sergent ; Interprétation Benoît Seguin ; Production La Compagnie LOBA

Nathan Longtemps

Semaine du 13 décembre

Théâtre du Phare – Théâtre Cirque Hors-les-murs

« L’oubli est parfois aussi important que la mémoire » Yves Navarre.

Nathan a une mère qui oublie les choses et qui s’endort souvent. Au supermarché elle oublie le sac de courses et s’endort la tête dans les citrons, à la piscine elle oublie sa serviette et ronfle sous les douches, ça lui ai déjà arrivé même de mettre son pantalon à l’envers et de se coucher dans les chaussures de
Nathan. Un jour, elle oublie Nathan à l’école. Il est le dernier enfant qui reste accompagné du directeur. Nathan n’aime pas le directeur et il n’aime pas être le dernier non plus.

Nathan c’est le premier normalement, le premier à courir, le premier à se réveiller de la sieste, le premier à qui l’on fait des bisous. Peut-être que Nathan est le dernier parce qu’il n’est plus important pour sa maman et ça commence à lui faire peur…

Texte Antonio Carmona ; Mise en scène Olivier Letellier ; Interprétation Maud Bouchat et Danilo Alvino ; Collaboration artistique Jérôme Fauvel ; Assistanat Matteo Prosperi ; Création lumières, scénographie Colas Reydellet ; Assistanat Isa Haffid ; Création sonore Antoine Prost ; Costumes Augustin Rolland

Plock!

Mercredi 2 février 10h

Cie Grensgeval – Cirque dès 4 ans – 55 mnTarif B

Une explosion de tous les sens.

Au sol, une grande toile, des pots, des pinceaux, des bâtons et au milieu un peintre-acrobate qui aimerait peindre comme Jackson Pollock, son héro. Mais comment faire la bonne tache au bon endroit ? Et comment procéder ? Doit-il faire goutter la peinture, la jeter, la déverser ou la faire éclabousser ? Il a beau se démener physiquement, tourner, tourbillonner, sauter ou rouler, rien n’y fait.
Les sprays bourdonnent, la peinture valse, les sons se colorent et le peintre se fait acrobate. Plock ! est un hymne à la liberté de création, un mélange d’arts visuels, de cirque et de théâtre sonore mené par un peintre acrobate. Une performance qui plaira aux tous petits comme aux grands qui aiment bien colorier en dépassant un peu des ligne.

GERMI’FAMILY COMPLET

Conception et mise en scène Hanne Vandersteene, Mahlu Mertens ; Jeu/acrobatie Jakob Lohmann ou Raf Pringuet ; Jeu Hanne Vandersteene/Mahlu Mertens ; Concept sonore Stijn Dickel (aifoon vzw) ; Dramaturgie Mieke Versyp ; Lumières Jeroen Doise, Saul Mombaerts ; Costumes Sofie Rosseel ; Décor Koen Demeyere

Mule

Mercredi 9 février 15h

Collectif à sens unique – Cirque dès 6 ans – 50mnTarif B

Une fable cruelle, parfois même immorale, mais délicieusement joyeuse !

Dans un huis-clos, tout proche du public, deux acrobates tissent entre elles une relation délicate, à la fois tendre et compliquée. A l’aide des portés acrobatiques et des jeux icariens, en s’appuyant sur leurs propres émotions et décadences réelles, nos deux mules s’embarquent dans des sphères de plus en plus complexes. Le duo s’aventure là où le poids d’une relation devient plus qu’une simple idée et vient habiller, par sa lourdeur et ses légèretés, l’ossature de ce fragile instant d’humanité.

Spectacle avec atelier Germi’family. Plus d’informations ici.

De et avec Hélène Leveau, Aviva Rose-Williams; Regard extérieur Hugues Delforge; Création Lumière Clémentine Pradier; Costumes K-E Création; Diffusion et administration L’envoleur (Guillaume Cornu)

Le mensonge

Vendredi 18 février 20h30

Act2 Cie Catherine Dreyfus – Danse dès 6 ans – Création 2021 Tarif A

Qui dit un mensonge en dit cent.

Le mensonge est l’histoire délicate d’une petite fille qui a menti un soir à table. En entrant dans sa chambre, elle retrouve son mensonge sous la forme d’un rond rouge. Le lendemain à son réveil, ce rond est encore là, insistant, ineffaçable, le soir au coucher aussi. Au fil des jours, ce rond va gonfler, se multiplier, envahir son espace, allant jusqu’à l’empêcher de bien respirer.
De ce mensonge, on ne saura pas un traître mot. Ça se joue au corps à corps entre elle et lui, mais ça pourrait se jouer entre tous les menteurs et tous les mensonges du monde…

Librement adaptée du livre jeunesse Le Mensonge de Catherine Grive et Frédérique Bertrand © Rouergue, 2016 ; Chorégraphie Catherine Dreyfus en collaboration avec les interprètes ; Interprétation Maryah Catarina DOS SANTOS PINHO, Cloé VAURILLON, Jérémy KOUYOUMDJIAN ; Lumières Aurore BECK ; Musique Stéphane SCOTT ; Costumes Nathalie SAULNIER ; Scénographie Oria STEENKISTE / Catherine DREYFUS ; Réalisation scénographie Les Ateliers de L’Opéra National du Rhin ; Accompagnement dramaturgique Noémie SCHREIBER ; Régie de tournée François BLET ou Achille DUBAU ; Administration Maëlle GRANGE ; Diffusion Bernadette CHARLES

Zone blanche

Vendredi 18 mars 20h30

Cie La Rousse – Théâtre dès 8 ans – 55 mn – Artistes en résidence – Création 2021Tarif A

Entre liberté et servitude.

Trois adolescents Théo, Piou Piou et Blanche vivent depuis toujours dans leur village qui est une zone blanche, une zone sans réseau. Les trois ados ont envie d’être comme tous les adolescents de leur âge. Connectés. Mais Blanche, qui est électro-sensible, ne peut plus aller au lycée dans la vallée ni sur aucun autre territoire déjà tous couverts par la 4G. Son seul îlot de paix est son village. Le maire, préconise une antenne pour ne pas que le village meurt définitivement. Son installation serait une tragédie pour Blanche qui devrait dans ce cas, aller se réfugier dans la forêt pour fuir les ondes et devenir une ermite, une paria, une exclue.
Les trois amis arriveront ils à trouver une issue sans se perdre. Acceptation, transformation, révolte, quels choix feront ils ? Quelles découvertes les attendent ?

Mise en scène Nathalie Bensard ; Ecriture Nathalie Bensard à partir du travail collectif de plateau ; Assistanat Mélie Néel ; Avec Salim-Eric Abdeljalil, Louise Dupuis, Tom Politano ; Costumes Elisabeth Martin-Calzettoni

Pour sortir au jour

Vendredi 25 mars 20h30

Cie Olivier Dubois – 1h30 – 12 ans – Tarif A

Un spectacle comme une renaissance.

Olivier Dubois livre un solo intime qui explore les recoins de la mémoire du corps. Pour ce spectacle, il se présente seul sur le plateau. Sans artifice ni plan de repli, le chorégraphe et danseur se prête avec humour à un jeu qui pourrait tour à tour prendre la forme d’un tribunal ou d’un peep-show, voire d’une dissection. Soumis à un processus aléatoire mené par le public et dont il a lui-même fixé les règles, Olivier Dubois rend visite à quelques-uns des soixante spectacles auxquels il a pris part depuis le début de sa carrière. Partant du principe que notre corps est comme un long souvenir qui contient des milliers de mouvements, Olivier Dubois signe ici un hymne à l’interprète et à la danse.

Découvrez l’exposition Corpus Chorus à l’Espace Germinal du 24 au 30 mars 2022. Voir ici

Création & interprétation Olivier Dubois ; Régie générale et son François Caffenne ; Olivier Dubois est artiste associé au CENTQUATRE-PARIS ; La Compagnie Olivier Dubois reçoit le soutien du Ministère de la culture – Direction générale de la création artistique – délégation à la danse ; Olivier Dubois est artiste associé au Théâtre Paul Eluard (TPE) de Bezons, scène conventionnée d’intérêt national « Art et Création » – danse ainsi que du Théâtre de Nîmes – scène conventionnée d’intérêt national – Danse contemporaine.

Tarif A

Sawdust Symphony

Vendredi 1er avril 20h30

Michael Zandl, Kolja Huneck, David Eisele – Cirque dès 10 ans – 1h – Tarif A

Une histoire unique et absurde sur l’univers du travail.

Sawdust Symphony parle du désir humain de créer : toutes les premières idées à la réalisation du projet, la tragédie du travail et la relation entre les outils et les humains. Le fait de frapper un clou dans le bois est-il une source de satisfaction ? Ou est-ce la sensation ressentie lors du ponçage d’une surface et que ressent une machine ? Dans cette création, les interprètes envahissent la scène avec des outils et des machines. La manipulation d’objets et la « Magie Nouvelle » sont utilisées comme langage dans un univers d’odeur de bois, de science de bois et d’essence.

Auteurs et artistes Michael Zandl, Kolja Huneck, David Eisele ; Conseillers artistiques Lucho Smit, Darragh McLoughlin ; Production Théâtre Korzo, La Haye

Plateau partagé

Mardi 12 avril 20h30Tarif A

Instante – Cie 7bis – Cirque

Un spectacle hypnotisant.

À travers un échange de forces et de contrepoids entre le métal et son corps, dans l’expression d’une force centrifuge, Juan Ignacio Tula démontre dans Instante à quel point la roue Cyr offre de multiples combinaisons toutes aussi périlleuses pour l’artiste qu’étonnantes pour le spectateur.
De l’aveuglement provoqué par les spirales surgit l’instinct de survie, là où le corps s’engage jusqu’au bout, à proximité du point d’inflexion où tout est infini. Instante, c’est la matérialisation de ce voyage au centre de soi-même. Juan à travers la danse et la performance physique, questionne ses propres frontières, nous conduit au bord de l’hypnose, bouleverse notre rapport au temps et nous offre en miroir dépassement et humanité.

De et avec Juan Ignacio Lula ; Création lumière Jérémie Cusenier ; Création sonore Gildas Céleste ; Création costumes Sigolène Petey ; Régie Estelle Lembert en alternance avec Célia Idir

VivaceAlban Richard – Danse

Collection tout-terrain du centre chorégraphique national de Caen en Normandie

132 battements par minute et plus

Vivace définit à la fois le tempo musical allant de 132 à 170 battements par minute et la plante qui résiste et s’adapte aux milieux les plus hostiles. Un titre bref et percutant qui évoque la vigueur, la vitalité, l’endurance et la résistance au travers des concepts de pulsation métronomique et de pulsions.
Tout commence par un Madison, petite danse en ligne et enjouée, star des dancefloors. Puis le duo ne s’arrêtera plus. Dans un enchaînement ininterrompu de musiques aussi bien pop, baroques, traditionnelles qu’électro, la chorégraphie se déploie en un étonnant voyage musical et gestuel sur des rythmes toujours plus enlevés. Envahis par le rythme et la pulsion, les danseurs deviennent les corps vivaces d’un nouveau genre, tout en vitalité, acharnement, et persistance.

Conception, chorégraphie, lumières Alban Richard Créé en collaboration avec les interprètes Anthony Barreri, Yannick Hugron ; Musique Playlist d’extraits de musique allant du baroque à la pop, des musiques traditionnelles à la musique électro et dont la pulsation varie de 132 à 170 battements par minute ; Réalisation du dispositif lumineux Enrique Gomez ; Vêtements Christelle Barré ; Assistanat chorégraphique Daphné Mauger ; Conseil en analyse fonctionnelle du corps dans le mouvement dansé Nathalie Schulmann ; Régie générale Florent Beauruelle ou Valentin Pasquet