Archives par mot-clé : Escales Danse

Plume d’Escales

Plumes d’Escales est un projet du réseau Escales Danse. Ce projet permet aux élèves d’aborder les spectacles de danse autrement. Cette expérience mêle l’art d’être spectateur et un travail d’écriture avec la journaliste et critique de danse Charlotte Imbault.

Plusieurs villes du Val d’Oise sont partenaires de cet atelier: Garges-lès-Gonesse, Goussainville, Saint-Ouen-l’Aumône, Eaubonne et l’Espace Germinal.

Apér’AU plateau

Vendredi 11 octobre 19h30

Quietos Création Danse 2019 de Marcela Santander Corvalan

GRATUIT sur réservation

Marcela Santander Corvalan est en résidence à l’Espace Germinal pour travailler sur sa nouvelle création Quietos. Elle vous propose de vous présenter un extrait de son travail et d’échanger autour d’un apéro sur vos ressentis et vos conseils pour la création de ce spectacle.

En espagnol, le mot Quieto sert à décrire un endroit, une situation ou un évènement calme, sans agitation. Quietos prend la consonance d’un nom de lieu fictif : un endroit imaginaire doux et mystérieux à la fois. Deux figures dialoguent, se croisent, se perdent, au milieu d’un paysage sonore en constante mutation, des fêtes oubliées, des paysages mystérieux. Le calme n’est pas synonyme ni de lenteur ni de silence. Le calme vient parce qu’il y a des agitations ou des changements. Nous ne pouvons pas nous apercevoir du calme s’il n’y a pas de contraste.

Conception, chorégraphie : Marcela Santander Corvalán ; Collaboration artistique : Bettina Blanc Penther ; Interprétation : Bettina Blanc Penther & Marcela Santander Corvalán ; Création sonore : Vanessa Court ; Création lumières : Antoine Crochemore ; Regard extérieur : Gérald Kurdian ; Production, diffusion, administration : Fabrik Cassiopée – Manon Crochemore

Grrrrr

Mercredi 16 octobre 15h

Cie Sylex – danse – dès 3 ans – 35 mn

5 € / personne

Grrrrr est un solo de danse ludique et énigmatique. Il se joue en cercle, dans une très grande proximité avec le public, et propose un rituel dansé où des figures animales apparaissent, faites de peaux, de poils et de plumes. Grâce à un costume imposant, le corps de la danseuse se transforme, du tigre à l’oiseau en passant par le cheval et fait naître un bestiaire d’animaux hybrides dans un univers à la fois doux, grotesque et magique. Grrrrr nous invite tous à nous mettre en mouvement, enfants et adultes, dans un grand bal final.

Chorégraphie Sylvie Balestra ; Danse Aude le Bihan en alternance avec Sylvie Balestra ; Costumes Lucie Hannequin ; Regard extérieur Cyrielle Bloy ; Musique David Cabiac ; Lumière Eric Blosse ; Accompagnement et développement Vanessa Vallée

Plateau partagé

Bye Bye Myself & Phasmes

Vendredi 18 octobre 20h30

Collectif Hinterland – Cie Libertivore – Danse – 1h30

17 € Plein tarif ; 10 € tarif réduit et adhérent; 5 € – 18 ans

Bye bye Myself

Traverser le miroir. En travaillant sur la tentative « d’être ensemble », Nicolas Fayol et Mehdi Baki dévoilent l’impossibilité de contenir cette tentative dans un cadre, qu’il y a toujours une fissure, un reflet, un crépitement qui vient faire trembler le jeu. Peut-être qu’à force d’écoute et de regard, ils ne travaillent plus à « être ensemble », mais à « être l’autre ». Et quand bien même ils semblent proches dans leurs manières, ils ne font que répéter l’échec d’être exactement semblables.

Chorégraphie et interprétation Mehdi Baki et Nicolas Fayol ; Création de la bande originale Daniel Erdmann ; Regard, conseils, suivi, soutien Lilas Nagoya ; Images Francois Guerch, Yoli Lautenberg, Tom Sandrin ; Création lumières Julien Cialdella

Phasmes

Des phasmes sans queues ni têtes…Dans un clair-obscur, une mystérieuse entité nous fait face. Empruntant à l’animal, au minéral comme au végétal, cette chimère va muter, se déployer, interagir avec son environnement. Tour à tour rampants ou galopants, les corps enchâssés frayent avec les mirages et illusions d’optique. L’acrobatie décuple les possibilités et renverse les forces par des jeux d’équilibre et de symétrie, à la recherche d’un centre de gravité commun. Sensuel et inquiétant, brutal et fragile, Phasmes puise dans le langage acrobatique développé autour d’un corps matière, malléable et métamorphosable, pour sonder la place de l’homme dans un biotope (sur)naturel.

Écriture, mise en scène Fanny Soriano ; Interprétation Voleak Ung et Vincent Brière ; Collaborateurs artistiques Mathilde Monfreux et Damien Fournier ; Musique Thomas Barrière ; Lumière Cyril Leclerc ; Costumes Sandrine Rozier

HOM(m)ES

Mercredi 11 décembre 20h30

Act2 Cie Catherine Dreyfus – danse – 1h30 – CRÉATION 2019

17€ Plein tarif; 10€ Tarif réduit et adhérent; 5€ – 18 ans

Depuis le début du XXème siècle, la virilité connait une révolution silencieuse qui fait vaciller les hommes sur leurs acquis fondamentaux. En effet, il y a encore peu la masculinité paraissait aller de soi : lumineuse, naturelle et contraire à la féminité. Les trois dernières décennies ont fait voler en éclats ces évidences millénaires. Se dessine donc actuellement une virilité débarrassée des postures héroïques, plus complète, plus apaisée. Et si les hommes étaient devenus plus multiples, à la fois amants, amis, pères, autoritaires et vulnérables, conquérants et contemplatifs ? 1 femme/4 hommes, une chorégraphe/quatre danseurs questionnent la place de l’homme dans la société d’aujourd’hui, s’interrogent sur les codes qui régissent l’univers des hommes dans un monde en mutation. Sur scène, 4 visages de la masculinité s’exposent et composent un homme complexe et pluridimensionnel.

Chorégraphie : Catherine Dreyfus ; Dramaturgie : Guy-Pierre Couleau ; Interprètes : Smaïn Boucetta, Gianluca Girolami, Claudio Ioanna, Gaétan Jamard. Musique : François Caffenne ; Scénographie et costumes : Oria Steenkiste ; Lumières : Laurence Magnée ; Auteur du recueil : Vincent Ecrepont ; Intervenants pédagogiques : Kristine Groutsch, Vincent Ecrepont ; Diffusion : Christelle Dubuc ; Administration : Maëlle Grange

Rouge Chaperon, conte chorégraphique

Vendredi 10 janvier 20h30

Cie DK59 – Danse – dès 4 ans – 50 mn – CRÉATION 2019

10€ Plein tarif ; 5€ Tarif réduit

Rouge Chaperon, conte chorégraphique est une pièce destinée à évoquer et à faire éprouver la joie, la peur, la tristesse, la colère. Par leur alchimie, les interprètes, trois danseurs et un batteur, emmènent les spectateurs dans un voyage initiatique, comme dans un rite de passage, qu’inspirent librement les versions du conte de Charles Perrault et des frères Grimm. Le loup, le Petit chaperon rouge, la Mère-grand, le chasseur : qui incarne l’innocence et la confiance ? La méchanceté et la ruse ? Qui est le héros ? Qui est l’éternelle victime ? Et si les rôles traditionnellement attribués aux personnages s’inversaient…

Chorégraphie : Gilles Verièpe ; Assistant à la création : Valérie Masset ; Danseurs : Fran Sanchez, Bi Jia Yang, Yulia Zhabina ; Création musicale et Batteur sur scène, Julien Carillo ; Création lumières : Paul Zandbelt ; Costumes : Arielle Chambon

Quietos

Vendredi 7 février 20h30

Marcela Santander Corvalan – Danse – 1h – CRÉATION 2019

13€ Plein tarif; 8€ tarif réduit et adhérent; 6€ – 18 ans

En espagnol, le mot Quieto sert à décrire un endroit, une situation ou un évènement calme, sans agitation. Quietos prend la consonance d’un nom de lieu fictif : un endroit imaginaire doux et mystérieux à la fois. Deux figures dialoguent, se croisent, se perdent, au milieu d’un paysage sonore en constante mutation, des fêtes oubliées, des paysages mystérieux. Le calme n’est pas synonyme ni de lenteur ni de silence. Le calme vient parce qu’il y a des agitations ou des changements. Nous ne pouvons pas nous apercevoir du calme s’il n’y a pas de contraste.

Conception, chorégraphie : Marcela Santander Corvalán ; Collaboration artistique : Bettina Blanc Penther ; Interprétation : Bettina Blanc Penther & Marcela Santander Corvalán ; Création sonore : Vanessa Court ; Création lumières : Antoine Crochemore ; Regard extérieur : Gérald Kurdian ; Production, diffusion, administration : Fabrik Cassiopée – Manon Crochemore

Hocus Pocus

Mercredi 25 mars 15h

Cie Philippe Saire – Danse – dès 7 ans – 45 mn

8€ (spectacle et Germi’family); 5€ (spectacle)

Faisons confiance à l’imagination des enfants ! En effet, l’univers enfantin regorge d’ombres, des zones au-delà de la compréhension et de l’explicable. Si les adultes tendent à penser qu’il y a un ordre des choses et que chaque recoin peut être illuminé, l’enfant vit davantage connecté à son imaginaire, qu’il projette dans ces trous noirs qu’il côtoie au quotidien. Hocus Pocus se veut donc un écho à cette part d’inexpliqué. Dans un monde marqué des traces d’un arbitraire parfois effrayant, les protagonistes prouvent avec simplicité et assurance qu’on peut en traverser les trous noirs. Hocus Pocus s’appuie avant tout sur la force des images, leur magie et les sensations qu’elle provoquent. Le dispositif scénique très particulier permet une exploration ludique et magique d’un jeu d’apparitions et de disparitions des corps et des accessoires. La relation fraternelle qui se tisse entre les deux danseurs constitue le fil rouge de ce spectacle, tant par les épreuves qu’ils se créent pour s’endurcir que dans le voyage fantastique qui les attend par la suite.

Concept et chorégraphie : Philippe Saire ; Chorégraphie en collaboration avec les danseurs : Philippe Chosson, Mickaël Henrotay-Delaunay ; Danseurs en tournée : Philippe Chosson, Mickaël Henrotay-Delaunay, Ismaël Oiartzabal ; Réalisation du dispositif : Léo Piccirelli ; Accessoires : Julie Chapallaz, Hervé Jabveneau ; Création sonore : Stéphane Vecchione ; Direction technique : Vincent Scalbert ; Construction : Cédric Berthoud ; Musique : Peer Gynt d’Edvard Grieg

Sous la neige

Mercredi 1er avril 10h

Cie Les Bestioles – Danse – dès 6 mois – 35 mn

5€ par personne

Un sol de papiers de soie, des froissements, des crissements, le son du vent telle une caresse…Des créatures oniriques éclosent et dansent, emportées par la musique. Une forme intime qui vient réveiller les sens et (re)susciter l’attrait des premiers émerveillements. Un temps suspendu, ouvert à la poésie, qui ravira petits et grands.

Mise en scène : Martine Waniowski ; Regard chorégraphique : Amélie Patard ;Regard vie des formes : Philippe Rodriguez-Jorda ; Jeu : Martine Waniowski et Reda Brissel ; Création musicale et sonore, interprétation : Gilles Sornette ; Création lumière : Brice Durand ; Costumes : Daniel Trento ; Administratif : Clotilde Ast ; Diffusion : Jérôme Minassian